Un site utilisant unblog.fr

LES MALEFICES DU TEMPS-Tempus fugit

LES MALEFICES DU TEMPS-Tempus fugit dans Lecture les-malefices-du-temps-194x300

La littérature fantastique européenne est souvent occultée par sa grande soeur anglo-saxonne. Pourtant, elle se développe doucement, à l’ombre de cette aînée parfois gênante. En voici une (petite) preuve avec ce court recueil de nouvelles (cinq histoires), écrit par un écrivain belge qui commence à se faire un nom: Michel Rozenberg.

En furetant au rayon librairie d’une grande enseigne culturelle, je découvre, entre 2 romans de SF et au-dessus des inévitables ersatzs de Twilight, une nouveauté. C’est un petit livre de poche, de 220 pages. Son titre: Les Maléfices du Temps. L’auteur: Michel Rozenberg. Apparemment, il n’y avait plus que cet exemplaire en rayon. De par son titre (j’adore les histoires de paradoxes temporels) et son caractère unique, le livre me clignait de l’oeil. Après avoir lu le quatrième de couverture et le prix (6 euros), je décidais de l’acheter. Je le lus pendant la soirée et le lendemain. Et je ne regrettais pas mon achat.

Je vous recopie le résumé du quatrième de couverture: « Une femme en proie aux fantômes du passé, un cadavre pas comme les autres, un écrivain dont les textes et les rêves s’entrecroisent, un meurtrier qu s’ignore encore, un livre interdit aux profanes chez un étrange antiquaire. Cinq histoires fascinantes où le temps vous jouera des tours. »

Evacuons tout de suite un malentendu: le livre ne traite ni de voyages dans le temps, ni de paradoxes temporels. Mais le Temps, et ses effets sur nous, est bien au coeur de ce recueil. L’auteur traite, pêle-mêle, de la vieillesse, des regrets, du temps qui passe, de la mort, du pouvoir de l’imagination et de la folie. Bref, un livre qui ressemble aux obsessions humaines. Les histoires sont originales. Elles délivrent un sentiment d’étrangeté prégnant, une sorte de croisement entre Jean Ray et Richard Matheson. Car ce sont bien des histoires fantastiques où le « surnaturel » fait irruption dans le quotidien le plus banal. Alors, même si sur une ou deux de ces histoires, on voit où Rozenberg veut en venir à la fin, force est de constater que ce livre est une petite réussite.

Certains passages font peur (« Le Temps d’Aimer » et ses cauchemars sans fin que n’aurait pas renié Wes Craven) ou sont émouvants (la conclusion de cette même nouvelle, ce qui prouve le tour de force). Mais le plus réussi, c’est ce sentiment de paranoïa qui imprègne toutes ces histoires, une paranoïa qui vire à la folie pure et simple (« A Rebrousse-Temps » et « Les Spectres Du Temps »). L’auteur nous promène dans un monde étrange et terrifiant et nous y perd comme de pauvres petits enfants. D’autant que ce livre, comme écrit plus haut, traite de sujets qui nous sont proches, ce qui renforce notre trouble. De plus, le style de Rozenberg est parfait: il sait faire monter l’angoisse et ses personnages sont remarquablement écrits. Par moments, on se croirait dans le Horla de Maupassant ou dans un film de Polanski. Mais l’auteur n’est pas un pâle imitateur et posséde une voix propre et un talent personnel singulier.

Le recueil s’ouvre et se clôt sur deux nouvelles géniales. Tout d’abord, « Les Maléfices du Temps » et sa malédiction diabolique. La construction de l’histoire est originale et on a l’impression, au fur et à mesure que le piège se referme sur les personnages, d’être dans un épisode de La Quatrième Dimension. Cette nouvelle a obtenu le Prix Masterton 2007. Enfin la dernière nouvelle, « Le Temps Fissuré » nous fait basculer dans une folie totale via un télescopage fiction/réalité assez vertigineux. D’autant que « l’histoire dans l’histoire » est trés bien écrite.

Voilà, moi, j’ai envie de lire d’autres ouvrages de cet auteur (« Altérations » et « Les Reflets de la conscience »), en attendant, je vous invite à lire celui-là! Note: 15/20

Les Maléfices du Temps de Michel Rozenberg, éditions Lokomodo (Fantastique), 2012

26 juin, 2012 à 8 h 34 min


2 Commentaires pour “LES MALEFICES DU TEMPS-Tempus fugit”


  1. dreamscompany écrit:

    Ton blog est vraiment impréssionant,il parle de
    film et de cinéma nous aimons beaucoup ton blog
    (Surtout ca nous évite de gacher de l’argent Xd)

    Dernière publication sur Dreams Company : Le japan expo ça recommence

    Répondre

  2. leschroniquesduloupblanc écrit:

    Heureux que ça vous plaise et merci pour votre commentaire. N’hésitez pas à réagir sur mes articles, même (surtout!) si vous n’êtes pas d’accord. J’aime le débat, dans le respect et la bonne humeur.

    Répondre


Répondre à leschroniquesduloupblanc Annuler la réponse.