Un site utilisant unblog.fr

Time Traveler

dali-montre-molle

L’une des plus vieilles obsessions de l’Homme est le voyage temporel. Nous avons tous un jour rêvé de retourner dans le passé pour réparer nos erreurs et nous éviter de funestes conséquences comme un contrôle fiscal ou un passage devant l’autel. Parfois, cela concerne des petits riens comme une humiliation en public qui entraîne la plus grosse honte de notre vie. Il suffirait de mieux se préparer, de voir là où on a merdé, de repartir pour le jour dit et hop, on transformerait ça en succès éclatant. Il y aussi, malheureusement, des choses plus graves comme des accidents dont ont été victimes des personnes qui nous sont chères. L’Homme a parfois du mal à accepter la mort… Bref, revenir dans le passé nous permettrait de tout changer et de réparer une situation malheureuse. Enfin, pas sûr! Les choses pourraient être pires. Par exemple, si j’empêchais Christophe Maé d’enregistrer ses disques, qui me dit qu’il ne se tournerait pas vers le cinéma pour entamer une carrière d’acteur? Ah oui, hein, nous parlons ici de catastrophes cataclysmiques!

Il y a aussi l’autre grande direction temporelle: le futur! Que nous réserve-t-il? Nos enfants seront-ils heureux? La Terre sera-t-elle trop polluée pour qu’on y vive? Aurons-nous colonisé d’autres planètes? Quand aura lieu la fin du monde? Jean-François Copé sera-t-il élu Président de la République avec pour seul programme de remanier de fond en comble les bibliothèques scolaires en les expurgeant de tous ces livres diaboliques où on apprend aux enfants que nous sommes tous pareils sous nos vêtements? Oui, le futur est plus angoissant que le passé car on ne sait pas de quoi il sera fait. Tout peut arriver, le pire comme le meilleur… Alors oui, l’être humain aimerait bien visiter le futur pour pouvoir connaître son avenir. Au risque de devenir fou. Car si l’avenir promis n’est pas aussi radieux que le décolleté de Scarlett Johansson, bonjour l’angoisse! Il y aura beaucoup de choses à changer…

Sur un plan personnel (soyons impudiques!), j’ai toujours rêvé de voyager dans le temps. Les histoires de voyages temporels m’ont toujours attiré. Pourquoi? Je ne sais pas. Mais j’ai toujours été quelqu’un de nostalgique (de mon enfance par exemple). J’aime bien l’Histoire aussi. Bref, le terreau idéal! Bien sûr, j’aimerais pouvoir revivre certaines périodes de ma jeunesse et changer des choses. Il y a des erreurs que j’aimerais réparer, des choses que je ferais différemment. Juste pour voir ce que ça changerait à ma vie actuelle ou pour me donner bonne conscience…Mais nous sommes tous pareils hein? Le mieux c’est d’assumer sa vie et ses choix et de continuer! Mais quand même, on pense tous un jour à ça: corriger le passé! Je ne vais pas livrer à la pâture de vos yeux indiscrets de lecteur de Closer ce que je ferais si la possibilité de revivre mon passé m’était octroyée. Je n’aime pas trop déballer mon linge sale en public. Mais vous avez pigé l’idée, je pense!

Sur le plan historique, beaucoup de choses m’intéressent. Mais il y en a deux qui m’attirent fortement. Il y a deux moments du passé que j’aimerais observer, voire plus. Tout d’abord, le 22 novembre 1963, à Dallas. J’aimerais vérifier que Lee Harvey Oswald est bien l’assassin du président Kennedy. Je partirais dans cette optique vu que je ne crois plus à la théorie du complot, qui est un ramassis de fadaises, à mon sens. Mais c’est un autre débat. Est-ce que je me contenterais juste d’observer? Tenterais-je de sauver JFK? Le passé est le passé. Cela pourrait être pire si JFK vivait, allez savoir! Les lecteurs de 22/11/63 de Stephen King en savent quelque chose! Mais je voudrais vraiment vérifier ça. L’autre moment que je voudrais « visiter », c’est l’automne 1888, dans le quartier Whitechappel de Londres. J’aimerais savoir qui est Jack l’Eventreur. Cela m’a toujours intrigué. J’aime lire tous les romans écrits à l’époque Victorienne de l’Angleterre (Conan Doyle, Wilkie Collins, Stevenson, Wilde, Stoker, …) et les contemporains dont l’action se situe à cette époque. Et puis H.G Wells a écrit sa Machine A Explorer Le Temps durant cette période! Je suis raccord! Pour en revenir à cette pourriture d’éventreur, j’aimerais mener l’enquête à l’époque même des faits avec notre connaissance contemporaine de ce fait divers et de la criminologie. Jack ne doit pas être difficile à arrêter. Mais je serais tenter de sauver la vie de ces cinq malheureuses victimes: Polly Nichols, Annie Chapman, Liz Stride, Catherine Eddowes et Mary Jane Kelly. Je  crois même que je le ferais. Premier meurtre, j’interviens et c’est fini. Mais la vie de ces cinq prostituées sera-t-elle meilleure pour autant? Non mais ça vaut le coup d’essayer. Mais ça n’arrivera pas!

Et puis, il existe quantités de trucs à faire si on pouvait retourner dans le passé. Pêle-mêle, le sérieux côtoie le pur plaisir: percer le secret de la Bête du Gévaudan, traîner dans les bars de L.A en 1940 avec Errol Flynn, assister à la construction des pyramides d’Egypte, assister au tournage de Citizen Kane ou des Temps Modernes ou de Vertigo, participer aux soirées de débauche avec Casanova à Venise, boire un verre avec Ava Gardner lors d’une avant-première hollywoodienne, assister à la bataille de Marignan ou à celle de Marathon, vérifier l’existence de Robin des Bois, aller aux thermes romains (et à une orgie tant qu’on y est!), prendre le thé avec la Pompadour (et plus si affinités), assister à un vrai duel entre deux gentilhommes, assister au concert de Queen à Wembley en 1986, voir Elvis sur scène, fumer un pétard avec Bob Marley, assister à la libération de Gerry Conlon, vivre dans une communauté hippie à San Francisco à la fin des années 60, assister au discours de Martin Luther King à Washington, serrer la pogne à John Lennon et George Harrison, assister à la représentation des pièces de Molière avec le grand homme sur scène, visiter Paris, Londres ou Vienne à la Belle Epoque, danser le charleston et faire la fête durant les années folles, assister à une fête dans le L.A des années 50 en costard avec le cigare à la bouche et un verre de brandy à la main, découvrir le mystère derrière l’île de Roanoke ou celui de l’Ile de Pâques, etc. La liste est très longue!

Quant au futur….Il me fait peur, comme à tous. Je crois que je n’oserais pas y aller si j’en avais la possibilité. Ou alors un coup d’œil, en passant…De toutes façons, je ne voyagerai jamais dans le temps. Vous non plus. Vous croyez quoi? Il faudrait être capable de se déplacer plus vite que la lumière. Et comme l’Homme n’est pas toujours une lumière…Mais bon, on peut rêver, le soir, avant de s’endormir. Ou relire H.G Wells. Ou se taire.

16 février, 2014 à 17 h 28 min


Laisser un commentaire