Un site utilisant unblog.fr

Râle, râleur, râler…

Photo de la réunion des R.A.A du 28 mars.

Photo de la réunion des R.A.A du 28 mars.

Réunion des R.A.A, vendredi soir. Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit des Râleurs Alcooliques Anonymes. On se réunit tous les vendredis soirs pour râler sur des tas de sujets divers et variés, tout en picolant. Nous avons tous un pseudo, d’où le côté anonyme de la chose. On a peut-être pas très bien compris le concept des vrais Alcooliques Anonymes…

Donc vendredi, réunion hebdomadaire de fin de semaine, histoire de passer un bon week-end en évacuant tout ce qui nous a agacé durant la semaine écoulée. Notre président-fondateur, le Déménageur (on avait choisi nos pseudos un soir où on était bien torchés, alors ne cherchez aucune signification!), a ouvert la séance en nous expliquant qu’il en avait marre de manger les salsifis à la cantine de son boulot. A la base, le salsifi est un légume fade qui n’a aucun intérêt (un peu comme un CD de Carla Bruni). Mais, quand il est mal cuisiné, c’est encore pire! Le Déménageur a proposé d’envoyer un courrier de protestation à l’Elysée. Après vote à mains levées, la proposition a été acceptée à l’unanimité. Le courrier sera rédigé ultérieurement.

Ensuite, le Teckel Mouillé (ne cherchez pas à comprendre, je vous ai dit…), a bavé, pendant vingt minutes, sur les blagues à la con du 1er avril, prévues pour mardi. Pour résumer, cette tradition est énervante (bon, j’ai édulcoré les propos du Teckel qui étaient plus fleuris, il était déjà à 1g/l). Soit on vous fait croire à un truc énorme, mais plausible, auquel cas vous marchez à fond, vous vous inquiétez et vous perdez votre temps. Les gens vous regardent ensuite avec un grand sourire et s’exclament: « Poisson d’avril! On t’a bien eu! ». Ouais, génial… Ou alors, le canular est tellement gros et mal ficelé que tout de suite, vous savez que c’en est un de calamar…euh, de canular (je vais poser cette bouteille, je crois). Alors, pour froisser personne, vous faites semblant d’y croire. Et puis faut rire, sinon, vous êtes un abat-jour…euh, un rabat-joie. Sans parler de ces poissons en papier qu’on vous colle dans le dos et que vous gardez toute la journée! Horrible! Nous avons, évidemment, adressé un courrier à la Présidence pour que soient interdites les blagues du 1er avril. C’est un sujet grave, le président hollandais doit agir! Hips!

Puis, ce fut mon tour. Bon, mon pseudo, je vais pas le divulguer, parce qu’après tout le monde va me le ressortir. Alors, moi, je m’en suis pris aux transports en commun et à la façon dont les hommes jeunes et en bonne santé y sont traités. Parce que nous sommes obligés de laisser nos places aux personnes âgées, aux femmes enceintes et aux femmes en général, au nom de la courtoisie. Attendu que toutes les places sont déjà prises par des ados qui vont au bahut, on s’assoit quand nous? A peine tu réussis à obtenir une place, t’as toujours une personne âgée avec un cabas qui arrive à ce moment-là. T’es resté assis 10 secondes et vlan! Faut que tu te relèves! Ah, non! On a aussi le droit d’être assis, merde! Surtout quand c’est bondé et qu’on est serré comme des sardines! J’ai proposé de créer un service de transports en commun uniquement réservé aux hommes de 25 à 50 ans, en bonne santé avec beaucoup de places assises. Là encore, un courrier sera envoyé à l’Elysée (on envoie toujours nos courriers à la Présidence mais personne ne nous a jamais répondu. Plaignez vous de l’abstention!)

L’ambiance de notre réunion devenait de plus en plus décontractée; le whisky, la bière et le Cabernet-Sauvignon devant y être pour quelque chose. Les propos étaient plus confus. Zorro le Rouge (il est communiste) pesta contre les déjections canines sur les trottoirs (il le fait à chaque réunion. On le laisse continuer, ça lui fait plaisir). Le Grec (qui est d’origine hongroise, en fait), se répandit très violemment sur les clowns dans les cirques qui ne sont pas drôles (une tarte à la crème dans la figure, un coup pied au cul et basta!). La seule fille de la bande, Mimi la Sucrée ( je crois qu’elle est escort-girl, mais n’ayant pas d’argent j’ai jamais vérifié, les autres non plus) râla contre les cyclistes qui ne laissent pas passer les piétons sous prétexte que ça freine leur élan. Elle a bien raison! Tout ça sera notifié par écrit à l’Elysée.

Enfin, ce fut le coma éthylique général et la gueule de bois fut terrible le lendemain matin. Mais on se sentait tous mieux! Vivement vendredi prochain!

31 mars, 2014 à 8 h 58 min


Laisser un commentaire